07/07/2017 – 09H00 Paris (Breizh-info.com) – Plusieurs articles dans la presse spécialisée automobile ont mis en émoi les automobilistes français : dans une nouvelle offensive normative, le gouvernement aurait interdit de manger et boire au volant, ou même écouter la musique fort, voire fouiller dans la boîte à gants, sous peine d’amendes.

Le site des Radins parlait de 75€ d’amende et 3 points retirés sur le permis, pour le fait de manger et de boire au volant – chose bien courante pour de nombreux automobilistes, notamment quand ils rentrent du travail, ou entre leurs chantiers et livraisons. L’information avait été amplifiée sur les réseaux sociaux – certains parlaient même de 1500 € d’amende. Pour ces dames, se maquiller aurait aussi été interdit et sévérement sanctionné. Ces informations erronées étaient mélangées avec la vérité : interdiction des écrans dans le champ de vision (smartphones, lecteurs DVD, tablettes) qui elle est effective depuis 2008 et alcoolémie à 0,2g pour les jeunes conducteurs, effective depuis 2015.

Le ministère de l’Intérieur a du publier en urgence un démenti : aucun article du Code de la route n’interdit (pour l’instant) de se maquiller, de boire ou de manger au volant. Même si la porte est ouverte pour les prunes d’été : l’article R.412-6 du Code de la route permet en effet de mettre à l’amende un conducteur qui n’est pas « en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres ». Prudence, donc.

LBG