MERCI-SIMER FAIT LES COMPTES DE LA CONTENEURISATION :

Par le PV du Comité syndicale du SIMER en date du 28 mars 2013 nous apprenons que la fourniture d’un conteneur avec son socle en béton et son installation représente une somme de 485,70€ comme il y en a eu 5455 déjà installés et qu’il y en a encore 250 de prévus en 2014 (485,70 x 5455 + 250) nous arrivons à la coquette somme de : 2 771 000 €.
A cela il faut ajouter les intérêts de l’emprunt qui a financé cette chose soit environ 532000 € (Nous supposons un emprunt sur 10 ans au taux de l’ordre de 3.6 % mais nous sommes peut être bien en dessous de la réalité, nous n’avons pas eu accès à ce compte).

2 771 000 + 532000 soit 3 303 000 à amortir sur 10 ans soit 330 030 €/an.
Dix ans !? Pas plus, car Il est certain que chaque année 10 % des installations seront à reprendre, les bacs à remplacer, peut être aussi les dalles, ou bien les remettre en place. Et ce sera la chaine s
ans fin. D’ailleurs des remplacements ont commencés dès la première année.

Mais ce n’est pas tout, il faut aussi ajouter le coût de la campagne de deux nettoyages annuels des bacs soit 84500 € et, également, le financement de la royale ristourne allouée à ceux qui trimbalent leurs poubelles soit 16283 foyers X 8 € = 130264 et, ainsi, nous arrivons à un total annuel de
544 794 €. Ce total est financé par 33974 foyers soit : 16,00 + 10% TVA = 17,60 € par foyers.

Ce qui, en clair, veut dire que les 17691 foyers qui profitent d’un ramassage en porte à porte dépensent chaque année 17,60 € pour financer une conteneurisation qui ne les concerne pas et que les 16283 foyers concernés paient chaque année (17,60 – 8,00) 9,60 € pour en subir les nuisances.

Un autre effet pervers qui augmente encore la facture mais nous ne savons pas de combien : du fait d’un ramassage collectif et donc anonyme le tri laisse largement à désirer ce qui fait que le tonnage destiné à l’enfouissement à grandement augmenté. Le SIMER s’en est plaint dans la presse.

Par contre il y a eu des économies, car dans le même temps de la mise en place des containeurs, les tournées de collecte ont été modifiées : là ou il y avait 3 collectes /semaine il n’y en plus que 2 et là ou il y avait 2 il n’y en a plus 1. Il serait malhonnête de lier ces deux modifications.

L’idée d’imposer un quota de sacs poubelles par foyer suivant le nombre de personnes qui y vivent ne peut se comprendre qui si auparavant, en toute logique, on a fait la même chose pour la redevance, sinon c’est insensé ! De même, cette redevance devrait être modulée en fonction de l’occupation de la maison.

Et la facture va encore s’alourdir pour deux raisons :
1° - En principe les bacs doivent être nettoyés à chaque vidage, or ils ne le sont que deux fois par an. Sans aller jusque là, il est indispensable qu’ils soient traités au moins une fois par mois pendant l’été et ensuite tous les deux mois. Les Règlements Sanitaires doivent être respectés.
2°- Les redevances ne pourront plus être présentées pour les habitations situées à plus de 500 mètres des points de regroupement et il va falloir rembourser le trop perçu.

En aout prochain les redevances ou taxes concernant la collecte des ordures ménagères devront comporter une part dont le montant sera proportionnel à la quantité de déchets produits.
Nous attendons de savoir comment le SIMER s’y prendra pour respecter cette loi ? (Loi qui était connue avant la mise en place des conteneurs)

En conclusion : On aurait mieux fait de s’abstenir !?

Pourtant, dès le début, « merci-simer » avait démontré, par un calcul basique, transmis à tous les décideurs, qu’en aucun cas la conteneurisation serait rentable. Bien entendu aucun élu n’en a tenu compte. Ce ne sera sans doute pas le cas des électeurs.
Sources :
Séance du Comité syndicale du SIMER en date du 28 mars 2013 consultable sur le site du SIMER
- Nombre de bacs page 13/42
- Prix de revient bac + plateforme+installation page 17/42
- Lavage des bacs page 35/42
- Montant des intérêts : mon banquier.

Le document ci-dessus est emis par Merci Simer et a été adressé à la presse locale: Nouvelle Republique / Centre presse pour publication.

 

Télécharger les documents originaux: PV du comité syndical du Simer en date du 28 Mars 2013