PIB et dette de l'état, ou comment enrichir les banques

Il est très important de ne pas confondre vitesse et précipitation, pourtant, c’est ce que font la plupart des journalistes quand ils parlent du PIB, ça leur permet de ne pas effrayer les ovins lambda, pourtant, il y a de quoi s’affoler. Explication:

De notre lecteur Jean: « On lit souvent que la France est endettée à hauteur de 100% de son PIB. C’est comme comparer des choux et des carottes. Il faut absolument briser cette comparaison qui induit tout le monde en erreur et montrer la vérité sur la dette de l’Etat français.

La dette de l’Etat ne se calcule que sur les revenus de l’Etat, pas sur son PIB.

C’est quoi les revenus de l’Etat ? 95% de ses revenus, c’est tout simplement ses recettes fiscales : seulement 292 milliards d’euros en 2016. (cf. http://comptespublics.fr/budget-de-letat/recettes-de-letat/ )

753% : DETTE DE l’ETAT FRANCAIS La réalité, c’est que l’Etat français est endetté à hauteur de 753% de ses revenus (2.200 milliards d’euros de dette sur 292 milliards de revenus fiscaux) ! Soit 7 années et demi de la totalité des revenus de l’Etat.

30% DES REVENUS SUR 25 ANS La dette de l’Etat français aujourd’hui, c’est comme être endetté de 375.000 et que je gagne seulement 50.000 par an… Dans cet exemple, on voit qu’il faut beaucoup plus qu’une année de tout mon salaire pour tout rembourser. Même si je choisis de tout rembourser sur 25 ans, il faudrait que je consacre 30% de mes revenus chaque année (taux fixe : 1,85%).

Or l’État ne rembourse que 10% chaque année (service de la dette). Et chaque année, l’Etat dépense plus qu’il ne gagne. Donc l’Etat emprunte encore plus pour payer les remboursements (déficits publics)… C’est comme si j’allais à la banque chaque année pour demander un prêt de 15 000 euros qui me servirait uniquement à rembourser le prêt de 375 000 euros… Ça ne va pas être possible longtemps.

Le PIB c’est quoi ? C’est grossièrement le chiffre d’affaires de l’ensemble des acteurs économiques d’un pays (env. 2 200 milliards d’euros en France en 2016) moins les importations.

Dans les journaux, faire exprès de confondre les revenus de l’Etat et le PIB, c’est comme confondre les revenus d’un patron (l’Etat) avec le chiffre d’affaire de la société qu’il dirige (le peuple en France).

Le salaire du patron et le chiffre d’affaires d’une société, ce n’est pas du tout la même chose, n’est-ce pas ? De même, le PIB de la France n’a rien à voir avec les recettes fiscales de l’Etat qui est le seul argent disponible qui pourrait servir à rembourser l’énorme déficit de l’État Français. Mais alors pourquoi les journalistes comparent-ils PIB et Dette ? Tout simplement parce que ça fait moins peur au public qui se fait tromper par cette fausse comparaison : combien ai-je entendu de journalistes ou commentateurs sur internet qui se trompent en disant qu’etre endetté à 100%, c’est comme etre endetté d’une année de salaire, ce n’est pas énorme… Alors, qu’en réalité l’Etat est endetté à plus de 750%… Mais bien sûr, tant que cette fausse comparaison dure, ça arrange bien le gouvernement sinon tout le monde réaliserait le danger dans lequel on nous a mis, et nous serions tous dans la rue pour protester contre les dépenses de l’Etat. Cette comparaison avec le PIB, il faut dire ce que c’est vraiment : c’est de la manipulation, de la fabrique du consentement… Dire que l’on peut rembourser une dette d’Etat avec du PIB est une FAKE NEWS ! Ca n’a rien à voir ! »

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2017

 

En clair, l'Etat Français, comme l'Etat Grec ou comme presque tous les états européens ne cessent d'emprunter de l'argent aux banques privées auxquelles ces états reverseront de confortables interets annuels, une véritable rente payée par l'impot des citoyens (en 2014, sur les 40 dernières années, la France avait reversé 1400 milliards d'interets aux banques sur une dette évaluée à 2000 milliards sans avoir remboursé 1 centime du capital !). Vous le comprendrez, il n'est pas de l'interet des banques privées de refuser ces prets sous prétexte d'insolvabilité d'autant que les banques privées empruntent elles meme mais à plus faible taux à la BCE (Banque Centrale Européenne)! A votre avis, pourquoi les banques européennes vient de preter encore 50 milliards d'euros à une Grèce totalement en faillite qui ne remboursera jamais le capital mais paye les agios?

Notons que ce petit jeu a été crée par la loi du 3 Janvier 1976 (Loi Pompidou-Giscard-Wormser) qui ne permettait plus à la Banque de France de preter des fonds à l'Etat (avec des prets sans interet jusqu'à un montant de 10 milliards F et un taux tres faible au delà) qui s'est donc retourné vers les banques privées à des taux d'interet du marché.

Un conseil: créez une banque, vous serez vite très riche grace aux impots de français.