L'université d'Oxford offre 15 minutes supplémentaires aux examens pour favoriser les étudiantes

23 janv. 2018, 18:52

Dans la prestigieuse université d'Oxford, une nouvelle expérimentation a été introduite qui vise à réduire les disparités entre les filles et les garçons : pour que les étudiantes réussissent mieux, le temps imparti pour les examens a été allongé.

Depuis l'été 2017, le département de mathématiques et de sciences informatiques de l'université d'Oxford au Royaume-Uni a décidé d'allonger de 15 minutes le temps imparti aux étudiants et aux étudiantes pour passer leurs examens en toute quiétude.

L'objectif affiché par la prestigieuse faculté est de réduire les écarts de notes entre les garçons et les filles : en moyenne, deux fois plus d'hommes que de femmes obtiennent leur diplôme en mathématiques avec la meilleure mention, or, selon un article paru dans le Sunday Times, il a été remarqué que les étudiantes avaient de meilleurs résultats quand elles disposaient d'un délai supplémentaire. Elles souffriraient en effet davantage du stress que les garçons, ce qui aurait pour conséquence de les désavantager.

oxford

  Capture d'écran Facebook de l'article du Sunday Times

Le département de mathématiques et de sciences informatiques a donc décidé de pérenniser le test de l'été 2017 et d'octroyer 105 minutes à tous leurs étudiants sans distinction de sexe pour répondre à leurs questions d'examen, contre les 90 minutes qui prévalaient auparavant.

Un porte-parole de l'université d'Oxford a estimé que ce changement de modalité d'examen permettait de réduire «les effets non-désirés dus au stress.» Ce dernier a également jugé «certains progrès restaient à accomplir» en la matière, mais que l'expérience «serait continuellement étudiée pour voir si elle continue à porter ses fruits sur le long terme.»

En temps que Male Chauvinist Pig assumé (traduction possible: cochon de male, macho ?) je me pose une autre question: les autorités universitaires oxfordiennes ne sous-entendraient elles pas que ces demoiselles aurait la comprenette un peu plus longue à déclencher que les messieurs? Funny, is not it? Mais voilà que je vais etre cloué au pilori de #balance-ton-porc (je crois que j'en serais tres fier face à cette gente bien peu féminine!)

Messieurs, courage et essayons de rester galants comme nous savons l'etre en dépit de ces quelques harpies au verbe haut qui ne meritent en rien d'etre considérées comme des femmes.