Une bonne nouvelle pour nos campagne

 

Ce Trente Janvier 2020 - Chers Néo-Ruraux, puisque tel est le nom attribué à quelques gens de la ville émigrés dans les vertes campagnes de notre belle France, chers néo-ruraux donc, voici une bien triste nouvelle, qui espérons le, ne vous fera pas fuir vers d'autres cieux: vous allez devoir en effet subir désormais et chaque matin: le chant du coq tel que l’infâme Maurice a pu le faire entendre sur l’île d'Oléron, l'ignoble croassement des grenouilles chaque soir de printemps pour ne pas citer l'agréable parfum de purin de la ferme voisine ou les cloches sonnant l'Angélus ou piquant les heures, les quarts d'heure et les demi-heures quotidiennement, la liste de ces désagréments ruraux n'y étant pas exhaustive.

Tels en ont décidés les députés de la Nation qui ont voté ce jour à l'unanimité moins zéro voix la PPL sur le Patrimoine Sensoriel (vous ne savez pas ce que cela recouvre? qu'importe, demandez à votre gogol favori de vous l'expliquer) à l'instigation du Député Pierre Morel-A-L'Huissier (UDI-Agir). Vous voilà donc avertis, chers néo-ruraux, inutile de vous rendre chez le Juge de Paix pour lui faire entendre vos doléances, vous ne serez point entendu. Devinant sur votre visage un air chafouin à la lecture de ces quelques lignes, rassurez vous, il vous est encore loisible de retourner humer les odeurs d'essence des boulevards périphériques, d'apprécier les doux ronronnements des grosses automobiles urbaines, les sirènes hurlantes de la maréchaussée ou de vous déplacer en trottinette dans votre ville favorite ou ne règne nulle odeur de fumier ni coq chanteur.

 

lire le Rapport de l'Assemblée Nationale