La croix du cimetierre de Prinçay (86)

prinçay

le 23 / 11 /2017

Un citoyen avait demandé la suppression, au nom de la loi de 1905, d'une croix ornant le portail d'entrée du cimetière municipal de Prinçay  dans la Vienne, où vivent 230 âmes.

En février dernier, le maire de Prinçay précisait à l'Observatoire de la christianophobie :

  1. Le portail a été refait a priori en 2004 et validé par l’Architecte des bâtiments de France.
  2. La personne qui demande d’enlever la croix habite Périgueux (+ de 250 km de Prinçay), son père enterré dans le cimetière de Prinçay depuis 2002, n’habitait pas Prinçay et n’était pas originaire de Prinçay.
  3. J’ai refusé à deux reprises (depuis août dernier) d’enlever cette croix. Mais devant l’importance que prend l’affaire, j’ai demandé à mon conseil municipal de prendre une décision.
  4. Dernière précision, il existe une croix sur la tombe de son papa.

Addendum du 23 novembre 2017 à 15h30 : Le jugement de ce jour vient de confirmer que la croix du nouveau portail du cimetière peut rester en place et que le plaignant, Philippe Bonn, est débouté et condamné à 1 200 € de frais de justice. Il a deux semaines pour faire appel.