Covid-19. Situation au 7 Avril 2020 : Remontée spectaculaire en France des nouveaux cas, des cas critiques et des décès

07/04/2020 07:57

Source: Général (2s) Dominique Delawarde pour Breiz Info

 

Remarques liminaires

J’évoquais hier un possible effet « pause dominicale » observé lors des week-ends précédents dans la comptabilité de certains pays, dont la France.

Je demandais aux lecteurs d’attendre le rapport du lundi, jour ouvrable, pour voir si les baisses constatées hier ne seraient pas compensées par une hausse aujourd’hui, ce qui pouvait remettre en cause les prévisions encourageantes concernant l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne et la France.

Il y a à l’analyse des indicateurs de ce jour trois bonnes et trois mauvaises nouvelles.

Les trois bonnes nouvelles, c’est que l’effet dominical, n’a pas trop joué pour trois des quatre pays: L’Italie, l’Allemagne, et l’Espagne, dont les résultats très encourageants de la journée du lundi 6 avril montrent qu’ils ont atteint le pic épidémique. Ils vont désormais stabiliser leur situation puis faire reculer l’épidémie et pouvoir envisager des mesures de dé-confinement progressives en troisième ou quatrième semaine d’avril. On est content pour eux.

Les trois mauvaises nouvelles concernent hélas la France

1 – La remontée spectaculaire des nouveaux cas (de 2 886 à 5 111) des décès du jour (de 518 à 838) et des cas critiques (de 6 838 à 7 072) montrent que l’effet « dominical » a dû jouer hier et que la France n’atteindra pas le pic épidémique avant plusieurs jours encore…

2 – Le 19 février dernier, l’hebdomadaire L’Express fait état d’un espoir chinois de pouvoir traiter les malades avec du plasma de personnes guéries. Depuis cette date, de très nombreux patients chinois ont reçu des injections de plasma et les effets de ce traitement doivent donc être parfaitement connus en Chine.

Le 6 avril (47 jours après les chinois), les «experts» français se réveillent et découvrent, à leur tour, ce que les Chinois avaient déjà découvert et expérimenté plus de 7 semaines avant eux. Ils se décident enfin à lancer un « essai clinique », « dans les règles », pour s’assurer de l’efficacité de ce traitement, pourtant réputé sans risque. Les résultats de l’étude clinique française seront connus fin avril, alors que l’épidémie devrait approcher de sa fin…

Dans la gestion de cette épidémie, on peut avoir le sentiment que les décideurs et les « experts » ont toujours eu, en permanence, un, voire plusieurs temps de retard dans leurs prises de décision. D’ici fin avril, près de 10 000 nouveaux décès auront été enregistrés faute de soins adéquats, et alors qu’on interdit toujours à nos médecins traitants de ville de prescrire la chloroquine et que le nouveau traitement par injection de plasma est toujours à l’étude.

3 – Dans le même ordre d’idée, alors que nos services de santé continuent de manquer de tout et d’appeler à l’aide (masques, respirateurs, tests), dont on nous dit tous les jours qu’ils sont arrivés et distribués, un article du Point nous révèle que la France s’est privé de la possibilité d’effectuer très facilement de 150 000 à 300 000 tests par semaine. Lorsqu’on sait que les pays qui ont le plus testé ont limité leurs pertes humaines (Allemagne, Corée du Sud) et que nous n’avons effectué que 224 000 tests en 10 semaines alors que nous avions la capacité d’en faire de 1,5 à 3 millions, on se pose de sérieuses questions sur la compétence de ceux qui nous dirigent. Après la Saga des masques… tout ça devient insupportable.

Le point de situation au 7 avril 0h00 GMT

Depuis le début de l’épidémie:

209 pays ou territoires (+1) ou bateaux (2) ont été affectés par le virus, pour 1 346 003 (+73 102) cas déclarés.

74 654 décès (+ 5 227 hier) ; 278 445 guérisons (+ 16 200 hier) ;

992 904 patients (+ 51 700 hier) en cours de soins, dont 47 513 en état critique (+ 1 900 hier).

A noter que 35 pays ont eu de 1 à 10 cas détectés depuis le début de l’épidémie (25 d’entre eux ne comptent aucun décès, et les 10 autres ne comptent, au total, que 11 décès.)

50 pays comptent entre 11 et 100 cas détectés depuis le début de l’épidémie pour un total de 73 décès.

Sur les 209 pays ou territoires concernés par l’épidémie, 109 ont déclaré de 0 à 4 décès…..

Au niveau de la planète, l’épidémie suit son expansion, tirée par les USA et la France qui enregistrent, à eux deux, 40 % des décès et 49% des nouveaux cas détectés de la planète dont 15 951 cas critiques (33,6%)….. Ces deux États sont ceux qui vont le plus souffrir au cours de cette semaine. Comme indiqué précédemment, le cap des 2 millions de cas et des 100 000 décès devrait être atteint dimanche prochain.

Pour relativiser, l’Organisation mondiale de la Santé nous apprend que, chaque année, la grippe saisonnière est responsable de 5 millions de cas « graves » qui entraînent entre 280 000 et 600 000 décès. Le Covid-19 n’a, à ce jour, affecté que 1,3 million de personnes dont moins de 130 000 cas graves qui se sont traduits par 74 654 décès.

La situation du Royaume Uni continue de se détériorer progressivement. Celle de l’Espagne, de l’Allemagne semble stabilisée et celle de l’Iran est en légère amélioration.

La situation pays par pays 

Pour les USA, le nombre de nouveaux cas détectés, des décès et des cas critiques est reparti à la hausse après la pause dominicale. Au cours de la semaine à venir, des bilans quotidiens de 1 200 à 1 500 décès devraient être observés.

La France a connu une hausse sensible des nouveaux cas et des décès et une légère hausse des cas critiques. En comptabilisant les victimes des EHPAD le nombre des décès devrait se stabiliser autour de 800 par jour. Dans la journée du 7 avril, la France devrait dépasser les 100 000 cas détectés et un bilan provisoire de décès déjà trois fois supérieur à celui de la Chine et plus de cinq fois supérieur à celui de l’Allemagne.

L’Italie a enregistré une baisse des nouveaux cas et des cas critiques. La légère hausse des décès enregistrés ce lundi est probablement liée à un « rattrapage » administratif de la pause dominicale. Désormais, l’Italie gagne chaque jour un peu plus sur l’épidémie.

L’Espagne a enregistré une baisse des nouveaux cas et une stabilisation des décès et des cas critiques. Elle a probablement atteint le pic épidémique.

L’Allemagne a enregistré une forte baisse des nouveaux cas mais une hausse des cas critiques et des décès. Elle devrait atteindre le pic épidémique dans les 48 heure. Elle garde le plein contrôle de cette épidémie avec des pertes quotidiennes de cinq fois inférieure à celle de la France. Elle teste beaucoup, traite et guérit sans attendre qu’il soit trop tard…

La situation de l’Iran s’améliore doucement avec baisse des nouveaux cas, des cas critiques et des décès.

L’Asie de l’Est (Chine, Japon, Corée du Sud, Malaisie, Taïwan, Vietnam) déclarent 6 décès à eux tous. Ils contrôlent désormais parfaitement l’épidémie.

Pour le reste du monde, aucune situation n’est vraiment très préoccupante.

Source: BREIZ Info

https://www.breizh-info.com/2020/04/07/140711/covid-19-situation-au-7-avril-2020-remontee-spectaculaire-en-france-des-nouveaux-cas-des-deces-et-des-cas-critiques/