les voeux de "Merci Simer"

 

Objet : En lieu et place de nos vœux : 

 

Madame, monsieur le Maire,

 Depuis le début de la conteneurisation, « merci-simer » vous présente ses vœux. Pour cette nouvelle année vous n’y aurez pas droit. 

Il est inqualifiable qu’une majorité d’entre vous ait pu approuver une modification des statuts permettant d’allouer des indemnités au président et vice-présidents du SIMER.

          NR du 10/12/16

> Indemnités des élus. La réforme des statuts prévoit désormais le versement d'indemnités au président et aux vice-présidents. Une enveloppe maximale de 44.000 € est prévue pour 2017. Sa répartition sera votée par les délégués, après le renouvellement du bureau et de l'exécutif, début 2017.

En toute logique cette somme aurait dû revenir au crédit des usagers, ou mieux encore, répartie entre le personnel assurant les besognes les moins rétribuées et les plus pénibles.

Et pourtant !! 

-       Par un courrier adressé à « merci-simer » en avril 2010  Mr Bouloux montait sur ses « grands chevaux » pour affirmer que ni le président, ni les vice-présidents n’émargeaient au budget du SIMER  et cela sur un ton péremptoire laissant supposer que ce ne sera jamais le cas.

(Lettre consultable sur « merci-simer.fr » page « courriers » en avril 2010.) 

-       De partout, de tous les azimuts, on nous affirme  que souffle maintenant le vent des grandes économies !

Malgré cela vous augmentez considérablement les charges du SIMER après nous avoir infligé une hausse démentielle de l’ordre de 14% de la taxe foncière.

Il doit y avoir pénurie de girouettes dans le Montmorillonnais  pour vous indiquer le bon sens du vent !?